iconeL'actualité symbolique

Une compilation de réflexions sur de nombreux sujets, au gré des humeurs et des actualités : faits de société, thérapies alternatives, symbolique des polarités, etc.

Pour les avoir en direct, abonnez-vous à la page facebook de la médecine symbolique !

Le féminin, force de la tentation ?

femininVerra-t-on un jour une religion reconnaître son erreur et affirmer que la femme est l'avenir "spirituel" de l'homme ?

L'autre jour, un prêtre irakien commentait ainsi la conquête de son pays par l'EIIL (L’État islamique en Irak et au Levant)...

« Dans la ville où je me situe, les islamistes font la chasse aux femmes, aux cigarettes et à l'alcool ». Voici la femme ravalée au niveau de simple objet de la tentation, à l'image de l'alcool ou du tabac…

L'islam n'est pas la seule religion à considérer la femme ainsi. Toutes les religions monothéistes ont franchi ce pas (et ce ne sont pas les seules !). Pourquoi ? Parce que le féminin représente une force d'attractivité à laquelle il est impossible de résister. L'attractivité est la force énergétique qui anime une femelle en chaleur et qui fait qu'aucun mâle ne saurait résister et refuser ce que Dame nature appelle de ses vœux. À savoir que le masculin est appelé à venir féconder le féminin afin que la vie se poursuive.

Chaque religion voit en la femme un danger car il est difficile, voire impossible, de résister à son attractivité naturelle. C'est pour cette raison que ces religions ont essayé de cacher et de voiler les femmes (voiles, foulards, exclusion des lieux de cultes, etc.).

La vraie question est celle-ci : pourquoi les hommes devraient-ils résister à l'attractivité du féminin ? Si les hommes y parvenaient, il n'y aurait plus de bébé sur terre. Le monde serait-il plus spirituel ? Obtenir le spirituel en supprimant la matière, voilà une bonne idée !

En fait, la compréhension est à chercher du côté de notre mental divisant et « diabolique ». Dans notre mental, l'esprit est systématiquement opposé à la matière, ce qui débouche sur l'opposition masculin/féminin.

Mais le Divin représente l'union de l'esprit dans la matière, à l'image du Yang fécondant le Yin (c'est le symbole du Tao).

Vouloir rester indépendant de la matière est une pathologie mentale qui est alimentée par le fait que nous voulons échapper à la souffrance. La matière étant le siège de cette souffrance, nous préférerions rester dans l'esprit, voguant dans le virtuel, comme lorsque nous rêvons la nuit.

C'est pourtant dans la matière – et par la souffrance – que l'esprit s'éveille.

Justement, les forces de la tentation, symbolisées par l'alcool et le tabac, sont représentées par des produits qui nous donnent l'illusion de changer de niveau de conscience sans descendre dans la matière. En consommant des substances alcoolisées ou hallucinogènes, nous avons l'impression que notre conscience change. Mais il ne s'agit pas d'une évolution : le réveil est brutal et nous chuterons alors encore plus bas.

La question que posent les religions est donc intéressante : la femme ferait donc chuter l'homme, à l'image d'Eve faisant croquer le fruit défendu à Adam ? La comparaison s'arrête là : la chute dans la matière permet à l'esprit de s'éveiller alors que les forces de la tentation entraînent au contraire l'esprit à s'endormir…

Verra-t-on un jour une religion reconnaître son erreur et affirmer que la femme est l'avenir spirituel de l'homme ?