iconeL'actualité symbolique

Une compilation de réflexions sur de nombreux sujets, au gré des humeurs et des actualités : faits de société, thérapies alternatives, symbolique des polarités, etc.

Pour les avoir en direct, abonnez-vous à la page facebook de la médecine symbolique !

Symbolisme de la « Loi du Père »

Le père

Que dit-elle aujourd'hui ?

La loi du Père - autrement dit l'expression du masculin - évolue dans le temps...

En miroir, son expression évolue comme la création : nous constatons que la vie s'est développée par le minéral, le végétal, l'animal et l'homme.
Nous constatons aussi que cette évolution se fait par des créations et par la disparition de milliers d'espèces d'animaux et de plantes, etc. Ceci est l'expression de l'esprit dans la matière, donc de la « Loi du Père ».

Au niveau spirituel, nous pouvons donc en déduire que certaines choses sont nécessaires et apparaissent à un certain moment, puis sont démodées et disparaissent. Elles étaient vraies à une époque, mais ne sont plus forcément aussi importantes maintenant.

En revanche, il y a des « lois » qui seraient nécessaires maintenant et qui ne sont pas tenues pour vrai par les religions. Aussi faut-il être capable de discerner ce qui est vrai à un moment donné. Par exemple, beaucoup de dogmes religieux étaient vrais à une période de l'histoire de l'humanité et ont été dictés par les maîtres spirituels de cette époque (Moïse et ses 10 commandements, les préceptes des sagesses orientales, amérindiennes, etc.). Mais les religions n'évoluent pas car elles restent coincées par leurs dogmes (les exemples avec les trois religions monothéistes ne manquent pas !)

Exemple : dans les 10 commandements, il est fait mention de ne pas « convoiter le femme de son prochain » car à l'époque, cela créait beaucoup de guerres et de rivalités entre les tribus et les royaumes. (Cf. la guerre de Troie). Aussi ce commandement était-il nécessaire pour calmer le versant animal – et guerrier – de l'homme. Actuellement, cet aspect n'est plus d'actualité dans le déclenchement des conflits, même s'il est toujours existant : il est donc moins dangereux.

En revanche, le fait de polluer la planète sans considération ni réflexion est beaucoup plus dangereux pour l'espèce humaine que le fait de convoiter la femme de son prochain ! Or, aucune religion n'a jusqu'à présent inscrit ce dogme comme étant une « loi du père »...

Conclusion : 
Au niveau individuel, il appartient à chacun de gérer en sa propre conscience ce qui lui paraît important de respecter comme loi énergétique (je ne parle pas de morale !). Ces lois sont faciles à repérer. À l'époque de Moïse, il était évident que le fait de se « voler » les femmes créaient beaucoup de morts. À notre époque, il est facile de voir que la pollution menace la survie de l'espèce humaine. La loi du Père exprime juste la relation cause/conséquence.

D'ailleurs, au niveau collectif, on s'aperçoit que pour remplacer les religions qui restent muettes sur ce point, des mouvements collectifs comme le New Age ou les mouvements écologistes ont institué ces nouvelles règles qui ont été petit à petit acceptées par la société.