iconeL'actualité symbolique

Une compilation de réflexions sur de nombreux sujets, au gré des humeurs et des actualités : faits de société, thérapies alternatives, symbolique des polarités, etc.

Pour les avoir en direct, abonnez-vous à la page facebook de la médecine symbolique !

 

retraiteOu comment créer sa mort... Par ici, la sortie !

Eh oui, sans doute savez-vous que « se mettre en retrait » signifie ne plus vivre, et que les logements « vacants » sont vite squattés par des intrus difficiles à déloger !

Mais qui n'attend pas – en même temps – les périodes de vacances avec impatience.
Qui n'aimerait pas qu'elles se prolongent... toute l'année ?
Et combien de projets avez-vous remis à... la période bénie de la retraite ?
Or, la symbolique de ces deux mots ne doit pas nous leurrer.

Les vacances

Lorsque nous partons en vacances, c'est bien pour « ne plus penser », « ne plus agir », « ne plus stresser », etc.
Et que se passe-t-il alors ? Notre intention est détournée vers d'autres activités sensées être moins fatigantes. Certes, ces périodes de repos sont nécessaires pour récupérer l'énergie que nous avons perdue et pour « se changer les idées ».
Ainsi, il est frappant de voir combien les rendez-vous chez les thérapeutes chutent lors du mois d'août. Les personnes ne sont plus malades car leur intention et leur conscience sont orientées vers d'autres choses.
Mais la « rentrée » (dans quoi ?) nous réserve de bien mauvaises surprises ! Souvent, c'est là qu'apparaissent les premières épidémies de l'hiver (tous les enseignants l'ont remarqué). Les dépressions sont fréquentes à cette période, et surtout, nous récoltons alors les fruits de ce que nous avons semé au printemps (Aïe !).
De plus, les vacances se font « ailleurs » : nous quittons nos habitudes et notre maison. Mais symboliquement, nous quittons « notre corps » (la maison représente le corps qui nous protège, notre « ventre maternel »). Et lorsque nous revenons, nous avons quelquefois des surprises : squats, envahissements, jardin ravagé, etc.
Il en est de même dans notre corps physique, d'où ces maladies envahissantes de l'automne.

Conseil : lors de vos prochaines vacances, prenez le temps de vous connecter régulièrement à votre lieu de vie, afin d'y « être présent » par votre intention à distance. C'est très efficace pour ne pas laisser votre corps « vacant » !

La retraite

Évidemment, la retraite est encore pire ! Il s'agit de se mettre en retrait définitivement. C'est la plongée vers la mort (d'ailleurs, il y a un pic de mortalité impressionnant dans les deux années qui suivent le départ à la retraite...).
Mais de quoi se met-on en retrait ? Chacun croit que c'est de la période salariée. C'est faux. La plupart des personnes se mettent en retraite de tout, y compris de leur réalisation personnelle et de leur mission d'âme.
De plus, combien de personnes ont-elles commencé à se réaliser spirituellement à cette époque ? Une infime minorité... D'où cet aggravation énorme des problématique de tous ordres après la quarantaine.

La retraite n'existe pas car elle symbolise la sortie du corps définitive, le passage vers l'au-delà. Elle signifierait que nous n'avons plus rien à réaliser ici-bas, que nous avons atteint l'ultime. À 60 ans, nous aurions fini d'expérimenter ? Nous ne pourrions plus évoluer en conscience ? Bien sûr que non !

Refusez donc de « prendre votre retraite » et n'utilisez plus ce mot !
Au contraire, profitez de vos moments de vacances et de votre soi-disant retraite pour « commencer une nouvelle vie ».

Votre âme vivra « son second souffle », pour votre plus grand profit !