iconeL'actualité symbolique

Une compilation de réflexions sur de nombreux sujets, au gré des humeurs et des actualités : faits de société, thérapies alternatives, symbolique des polarités, etc.

Pour les avoir en direct, abonnez-vous à la page facebook de la médecine symbolique !

Internet possédé par Dark Vador ?

hacker2017 sera-t-elle l'année du « bug » d'internet ?

On peut légitimement se le demander car les signaux ne cessent de s'accumuler. Entre les piratages des sites et des ordinateurs, les vols de numéro de cartes bancaires et la fraude massive qui vise à détourner l'argent des états, des entreprises et des particuliers, il y a matière à s'inquiéter. Et tout cela ne fait qu'augmenter avec le temps...

Faut-il avoir peur ?

« Un homme averti en vaut deux », dit le proverbe. Aussi, comme cette actualité nous prévient de ce qui risque de se passer, il appartient à chacun d'en tirer les conséquences... et d'agir.
Car un homme averti prend des décisions !

Quels sont les risques ?

Le risque le plus important concerne le système lui-même : tout est maintenant lié au Web et aux ordinateurs qui gèrent tout cela. Si chacun sait qu'il suffit d'une panne d'électricité pour que tout s'arrête (mais personne n'y croit), chacun se voile la face sur l'hypothèse plus probable d'un « virus » qui bloquerait toute activité.
Or, ce risque est bien réel car :

  • la lutte entre les grandes puissances passe maintenant par Internet ;
  • un grain de sable suffit à bloquer durablement une grosse machine (Internet est un colosse aux pieds d'argile) ;
  • les systèmes actuels étant faits – aussi – pour nous diriger et nous espionner (merci à Microsoft, Google, Facebook et les autres), ils sont par nature poreux et donc fragiles.

Ensuite, nous nous plaisons à croire qu'une panne serait facile à réparer... Le récent piratage mondial du 12 mai 2017 a montré que les données pouvaient être codées et devenir inexploitables. J'ai moi-même vu les caisses d'un supermarché professionnel bloquées bien après le bug, car le virus était descendu tranquillement du siège social jusqu'au bout de la chaîne.
Imaginons que ce type de virus rentre dans le système financier mondial : tout l'argent disparaîtrait instantanément. Que ferions-nous avec nos CB et nos comptes en ligne ? Rien.

Quelle symbolique se cache derrière tout cela ?

  • Internet : il symbolise le cerveau, le mental qui calcule, mais aussi un système qui met en lien. Dans le web, le meilleur (le partage des valeurs de cœur) et le pire (la perversion du mental) se côtoient. Mais ces deux facettes ont toujours existé chez l'humain. Le changement avec Internet, c'est la rapidité de propagation de l'information ! C'est comme si nous étions maintenant tous interconnectés. Ce symbole signifie que l'humain découvre son pouvoir mental, au risque de se brûler avec. Car qui peut vérifier ces informations qui nous inondent ?
  • L'argent : c'est le nerf de la guerre. De plus en plus, les piratages visent à extorquer des sommes à des victimes. La fraude aux CB coûte très cher aux banques (plus de 500 millions par an en France) et ces établissements sont par ailleurs fragilisés par des revenus en baisse (coût du crédit faible) et par des charges fixes élevées (les agences !). Or, l'argent symbolise l'énergie sexuelle. La force vitale se transmet par un échange sexuel de type donner/recevoir, comme pour toute transaction économique. L'argent représente notre force vitale, celle qui va nous permettre de vivre vieux et d'avoir de quoi se nourrir. Sans argent, pas de pain.

Nous avons donc une symbolique globale évidente : un dysfonctionnement du cerveau serait lourd de conséquence sur notre corps (notre vitalité).

Car cela se passe déjà en nous...

Effectivement, si cette symbolique est visible dans le collectif, c'est parce qu'elle est déjà à l'œuvre en chacun d'entre nous. En disjonctant, notre mental est en train de faire disparaître notre vitalité (le stress nous empêche de vivre vieux et en bonne santé).
Mieux, il l'utilise à ses propres fins pour entretenir ses propres délires ! Et dans ce domaine, les exemples ne manquent pas :

  • cela fait longtemps que l'état, autre représentant du mental (les instances gouverne-mentales), est accusé de gabegies et de mauvaises gestion des ressources des pays;
  • les burn-out et autres « pétages de plombs » sont de plus en plus fréquents (surtout dans les populations à haut niveau intellectuel).

Miroir... mon beau miroir

Aurions-nous en nous un petit malin qui agit pour son propre compte en détournant notre énergie sexuelle ?
Observez et vous le verrez : il est à l'ouvrage en permanence sous tellement de forme, de la plus perverse à la plus « spirituelle ».

PS : La réponse documentée sera dans notre prochain livre à paraître en octobre...