Galerie de photos du jardin

Pour expliquer notre travail dans les lieux de vie par une visualisation, le mieux est de regarder l'évolution de notre jardin depuis le départ de notre aventure !

 

Tout a commencé dans un pré et des vaches en 2005 Jardin en 2005
Puis les baguettes nous ont indiqué la forme du jardin et son emplacement.
Cette forme ne changera plus jamais, mais elle va être complétée par des arbustes et des  arbres fruitiers en limite d'aura.
Jardin en 2006
Suivi du dessin des allées... Voici 2008 Jardin en 2008
Les formes des allées changèrent tous les ans : voici 2012 Jardin en 2012
Voici 2013 ! Les formes se complexifient de plus en plus, comme si l'Esprit du lieu "osait" s'exprimer de plus en plus librement... Jardin en 2013
2014...  Cela ressemble bientôt à des agroglyphes (crop circle)  Jardin en 2014
2015 : Des formes en courbes et lemniscates - Voir la vidéo Jardin en 2015
2015 : le petit jardin du haut suit les mêmes structures Jardin en 2015
2016 : Les lemniscates franchissent l'allée centrale - Voir la vidéo Jardin en 2016
2016 : le petit jardin du haut ressemble à des résistances électriques qui se touchent ! Jardin en 2016

 

Voici comment les allées 2014 se sont construites en moins de 10 minutes ! (Rose suit les baguettes et Gilles marque l'empreinte derrière elle, puis nous tassons avec les pieds et mettons des copeaux pour les visualiser).

Allée centrale en partant du haut
Côté droit en remontant
Côté droit en redescendant
Côté gauche en remontant
Côté gauche en redescendant
Petites langues sur la droite
Petites langues sur la gauche
 Éléments pour finir

VIDEO en direct du tracé du jardin 2015 Jardin 2015

VIDEO en direct du tracé du jardin 2016 Jardin 2016

VIDEO en direct du tracé du jardin 2017 Jardin 2017

 

Question fréquemment posée : pourquoi l'esprit du lieu dessine-t-il de telles formes (de plus en plus élaborées) ?
A cette question - que nous nous sommes posée aussi ! - il peut y avoir plusieurs réponses :

  • Notre "cerveau logique" imagine que c'est pour "avoir" un résultat (légumes plus beaux, récolte plus importante, etc.). Le constat n'est pas évident (le jardin a une récolte "normale").
  • Notre "cerveau analogique" constate que "c'est beau" (c'est ce que tout le monde dit spontanément à la vue du jardin). Il se dégage une harmonie et une paix de cette zone, ce qui calme et nourrit les visiteurs...

Peut-on imaginer que le seul désir de l'esprit du lieu soit celle-ci ? Que nous soyons heureux de vivre, tout simplement (et lui aussi) ?